Bionic Bird : le drone du futur bat des ailes

November 19, 2014

Xtim s’apprête à commercialiser un drone à la forme d’un petit oiseau, capable de voler à près de 20 km/h. Pour le moment destiné au grand public, son concepteur envisage notamment, après perfectionnement, d'en faire un véritable outil de télésurveillance.

 

La start up marseillaise Xtim est en train de développer, grâce à une campagne de financement participatif toujours en cours sur Indiegogo, une nouvelle génération de drone. Baptisé Bionic Bird, ce drone volant ressemble à s’y méprendre à un oiseau et pèse moins de 10 grammes. Son concepteur, ingénieur en aéronautique, n’est autre que le fils de l’inventeur du Tim Bird, un jouet à la forme d’un volatile mécanique, qu’on lance dans les airs grâce à un élastique. L’idée d’Edwin Van Ruymbeke, passionné, était donc de moderniser le concept paternel. Oublié l’élastique, l’ « oiseau bionique » est télécommandable depuis un smartphone ou une tablette avec une portée d’une centaine de mètres. Ses entrailles ne sont plus faites de plastique mais de deux processeurs, d’un moteur, d’un réducteur, d’un refroidisseur et d’une batterie. Pour pouvoir voler plus longtemps, Edwin Van Ruymbeke a conçu un chargeur USB nomade en forme d’oeuf sur lequel l’oiseau se pose. Ainsi, l’autonomie de 8 minutes est multipliée par dix. 

 

Du jouet à l'outil. L'ingénieur fils d'inventeur ne compte pas arrêter l’amélioration de son volatile en si bon chemin. Son but : en faire un drone du futur. « Mon objectif est d’y intégrer une caméra, explique-t-il. Les plans sont prêts, nous attendons seulement le financement. » Sur le site de Crowdfunding  (financement participatif) Indiegogo, il a déjà collecté presque 100.000 euros mais la production de cet aéronef coûte bien plus cher. Au programme de l’oiseau perfectionné : vol stationnaire, système vidéo HD stabilisé, motion control. Toutes sortes d’applications sont envisagées. Le Bionic Bird est destiné au grand public mais son développement se tourne également vers un usage professionnel privé : la télésurveillance. Pour le moment, le prix de vente du Bionic Bird est affiché à 100 dollars (soit 80 euros) jusqu’à la fin de la campagne de financement. Dès sa commercialisation en décembre, il coûtera 119 euros.

 

Caroline Albenois

 

Please reload

Nouvelle réglementation européenne des drones pour 2020

March 8, 2020

1/8
Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive

CENTRALE DRONES

Get the best by the best

Fuel your drone's passion...

CENTRALE DRONES