Un drone survole les fouilles archéologiques à Flers

Ce jeudi, un drone a survolé le chantier de fouilles archéologiques, en centre-ville de Flers. Il s'agissait de photographier les lieux, avant qu'il se termine.

Les fouilles archéologiques menées actuellement sur le parvis de l’église Saint-Germain, en centre-ville de Flers, se terminent.

Jeudi, un drone a survolé le site pour le photographier sous tous les angles, suscitant la curiosité des passants. Ces données seront utiles aux archéologues pour la seconde partie de leur travail, à savoir l’exploitation des données recueillies sur les lieux croisée à la recherche documentaire.

Vestige d’une église encore plus ancienne

“Nous avons atteint nos objectifs”, se félicite Hélène Dupont, archéologue de l’Inrap, l’institut national de recherches archéologiques préventives, responsable du chantier. “Nous avons même pu faire un peu plus de sondages que prévu”.

Les scientifiques ont mis au jour les fondation de l’ancienne église, détruite au début du XXe siècle. Et les archéologues ont maintenant la preuve que celle-ci avait été construite sur une église plus ancienne.

“Nous n’avons aucun indice d’occupation médiévale mais ça ne veut pas dire que l’église antérieure n’est pas de cette époque”, explique Hélène Dupont.

L’archéologue compte sur les analyses, en laboratoire, du mobilier et des échantillons de mortier, pour dater l’édifice antérieur.

Quant aux prélèvements dans le cimetière, les objectifs sont également atteints. Les archéologues ont mis notamment au jour deux cercueils en plomb mais, pour la responsable du chantier, c’est l’ensemble des sépultures qui est intéressante. “Nous allons pouvoir étudier toute la population, les pauvres, les bourgeois, les nobles…”, se réjouit-elle.

“Il y a un noyau de Flériens qui s’intéresse à l’histoire locale”

Mais ce que Hélène Dupont retient aussi du chantier, c’est l’engouement du public pour ces recherches, notamment lors des portes ouvertes organisées le 8 novembre.

“C’était bien. Les gens étaient intéressés. Certains sont même venus nous donner des informations qui vont me permettre de gagner du temps dans mes recherches. Il y a un noyau de Flériens qui s’intéressent à l’histoire locale”.

Les archéologues de l’Inrap vont quitter le centre-ville de Flers ce vendredi après deux mois de chantier. Le site retrouvera son aspect originel dès la semaine prochaine.

http://www.lornecombattante.fr/

Recent Posts
Archive