Espace Carat: drones d'oiseaux à Ludopark!

December 19, 2014

La nouveauté de Ludopark à Carat cette année, ce sont les drones. Ces robots volants ou roulants qui se pilotent depuis un smartphone. Tours d’essai dès samedi pour les petits et les grands.

C’est le joujou de demain. Mais pour l’instant, le drone n’est pas un engin à mettre entre toutes les mains. Ce bijou de technologie ne se laisse pas apprivoiser facilement et la version haut de gamme de chez Parrot (1) coûte au minimum 270€! Mais il y a un moyen en ce moment de faire voler ces robots sans casser sa tirelire. Ça ne vous coûtera que le prix d’entrée à Ludopark.

 

Comme tous les ans avant Noël, Martine Michel transforme Carat en temple du loisir. Avec cette année des drones roulants et volants.

Tout au fond du Ludopark, un espace sécurisé par des filets leur est dédié, pour les enfants à partir de 7 ans et leur papa. «Les engins peuvent monter à 100m de haut et se déplacer à 20m/seconde.» Mais pour éviter la pagaille à Carat, Emmanuel Fédérigo, le gérant d’Evacom Passion jeux, co-organisateur de Ludopark, a bridé ses bolides à 3m/seconde avec impossibilité de dépasser les 3 mètres de haut. Même amputé de sa toute puissance, l’AR.Drone va donner du fil à retordre.

 

Le jour des essais, Emmanuel Fédérigo a eu du mal à passer dans le cercle gonflable, et il a dégommé toutes les colonnes du parcours. «Il y a trop de courants d’air», s’est-il défendu.

 

À Ludopark, le drone se pilote en wifi avec des manettes. Mais à la maison, on peut le commander en passant simplement son doigt sur son smartphone ou sa propre tablette. Sans bouger de son fauteuil. La caméra à bord de l’engin permet de le piloter comme si on était à l’intérieur. Impressionnant de découvrir le monde à la hauteur de son mini-hélicoptère!

Même chose pour Sumo, le drone roulant sur la piste d’à côté. Plus facile à manier, ce robot aux yeux verts fonce à 7km/h, prend des virages à 90°, écarte les objets sur son passage avec son ressort intégré et peut même jouer au foot. En fonction du pilotage, il exprime son humeur par des sons électroniques plus ou moins inquiétants et quand ses yeux deviennent rouges, c’est qu’il prépare une figure toupie qui se terminera par un saut à 80cm de haut.

 

Le petit plus: l’application téléchargée sur le smartphone, qui permet de programmer un parcours avec des acrobaties. On appuie sur un bouton et l’appareil se débrouille tout seul. Le but étant ensuite de partager les vidéos et records sur Youtube ou Facebook et d’engager des combats mi-réels mi-virtuels en multijoueurs.

 

La voiture radiocommandée a pris un sacré coup de vieux. Et ce n’est pas fini. L’AR.Drone est déjà dépassé, notamment par le Bebop qui peut voler tout seul jusqu’à 2 ou 3km et laisser plus de place au plaisir avec sa fonction pilotage intuitif. Comme ses camarades, il filme et photographie des endroits où vous ne pouvez pas aller, mais surtout, il a la fonction retour à la maison.

 

À Carat, au cas où, Emmanuel Fédérigo peut immédiatement actionner la fonction d’urgence qui déposera le drone à terre. Car après dix minutes de vol, ce glouton en énergie a besoin de recharger ses batteries pendant une bonne heure et demie! La science a aussi ses limites.

(1) La marque qui propose des modèles à l’essai à Carat.

 

Ludopark à Carat du 20 au 22 puis du 27 au 30 décembre, de 10h à 18h. Enfants: 7 euros. Adultes et moins de trois ans: 4 euros. Gratuit pour les moins de un an. Restauration possible sur place.

 

http://www.charentelibre.fr/  Christelle LASAIRES

Please reload

The Speeder Prototype Is Coming Soon

November 22, 2019

1/8
Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive

CENTRALE DRONES

Get the best by the best

Fuel your drone's passion...

CENTRALE DRONES