Reflet du Monde démarre des essais de communication par satellite pour son nouveau drone longue port

L’exploitant, labellisé ESA BIC par l’agence spatiale européenne, bénéficie depuis plusieurs mois du soutien de la part du CNES à Toulouse ainsi que différents partenaires locaux et internationaux (Région Aquitaine, Merio, Mugen, Inmarsat, Cobham, CESA Drones...) pour mettre en place un drone civil innovant en rupture avec les drones habituellement utilisés sur des missions civiles.

Reflet du Monde réalise ses essais de communication par satellite avec son drone longue portée RDM One d’une masse maximale au décollage de 25 kg. Il s’agit d’une plate-forme de 3 mètres d’envergure, offrant 3 kg de charge utile et 3 heures d’autonomie minimum. Cet engin est destiné à la surveillance des grands réseaux de transport d’énergie et de passagers (lignes électriques, pipelines, routes, voies ferrées, etc…), ainsi qu’à la surveillance environnementale sur de grandes étendues (parcs naturels, littoral, déserts et forêts). Il peut être utilisé pour le soutien à des ONG avant intervention, grâce à différents capteurs dans le domaine visible et infrarouge.

L’opérateur de drone Reflet du Monde souhaite recourir à la communication par satellite (SATCOM), pour piloter ce drone à grande distance de sa station de contrôle (plusieurs centaines de km) à l’image des drones militaires américains qui sont encore très rares dans le monde civil. Différentes versions du drones seront progressivement proposées, augmentant peu à peu ses performances et la version SATCOM sera la plus avancée d’entre elles. Le premier prototype vole déjà depuis 1 an et demi.

This article is a part of the web selection article from internet and selected by our team www.centraledrones.com, under supervision of Cedric Giboulot founder of Centraledrones.com. This article has not been written by our team, and has been found o the website shown in the author part. Centraledrones wish you a Good read! Happy landing!

Recent Posts