Au Royaume-Uni, l'Université de Central Lancashire (UClan) a présenté au public Juno, une aile v

Connaissez-vous le graphène? Ce fameux matériau fait l'objet de nombreuses recherches pour en exploiter son potentiel.

Il pourrait révolutionner l'électronique, l'accoustique, ou encore l'aéronautique. Avec des propriétés exceptionnelles, combinant à la fois solidité, légèreté et flexibilité, il s'avère être un des matériaux privilégiés du futur.

Lors de l'évènement Futures Day au meeting aérien Farnborough Air Show 2018, des ingénieurs de l'université de Central Lancashire (UCLan) associés à des industriels et à l'entreprise Haydale Composite Solutions, un fournisseur de graphène, ont récemment dévoilés un drone dont l'aile est entièrement revêtue de ce matériau.

Ce drone, nommé JUNO, est d'une envergure d'environ 3,5 mètres. Cette aile est constituée d'un revêtement de graphène qui lui permet d'être 17 % plus légère que si elle avait été recouverte de fibres de carbone. De ce fait, son utilisation permet d'augmenter à la fois l'autonomie et/ou le rayon d'action, ou bien d'accroître la charge transportable.

Le décollage est également moins énergivore. En bonus, le graphène a comme autre atout d'éviter l'accumulation de glace sur l'aile en altitude. Il peut également encaisser un coup de foudre sans broncher en raison de sa haute conductivité.

Ce drone associe l'utilisation du graphène à la technologie de l'imprimante 3D, pour l'impression de l'aile et de certaines pièces du reste de l'aéronef. Même les batteries sont en graphène.

Ces batteries ne chauffent pas et peuvent être rechargées en un temps record.

Cette publication a été adaptée par Cédric Giboulot pour les lecteurs de Centraledrones.com. Le blog de Centraledrones est une sélection des meilleures articles concernant l'aérien, les sous marins, et les drones terretres sur le web.

Recent Posts
Archive