Telstra compte déployer un drone fournisseur de 4G en cas de catastrophe

Tesltra, un fournisseur de télécommunications australien a présenté un drone capable de couvrir une zone en 4G après une catastrophe.

 

Pour les fournisseurs télécoms, tous les moyens sont bon pour diffuser de la connectivité. En ce sens, l’entreprise australienne de télécommunications Telstra a dévoilé les travaux de son laboratoire de recherche et développement. Les ingénieurs de la firme ont développé une solution pour fournir une connexion 4G depuis un drone.

 

Un drone – passerelle 4G  pour communiquer en cas de catastrophe

 

Il s’agit d’une évolution de la “Cell on Wheel”, une station de base mobile intégrée dans une voiture et alimentée par un générateur. Cette fois-ci, l’alimentation de la station 4G repose sur les cellules de la batterie du drone. Chaque drone pourrait fournir environ 45 minutes de connexion. Le CTO, Hakan Eriksson a déclaré que Telstra envisage plusieurs possibilités pour augmenter la durée d’utilisation. Ces engins volants pourraient être reliés par câble à un générateur installé à proximité des lieux à couvrir. Un bon moyen d’éviter ce problème.

 

Pourquoi fournir une connexion 4G depuis un drone ? Tout simplement pour répondre aux mêmes types de besoins auxquels Google veut solutionner avec son projet Loon (des ballons gonflés à l’hélium qui fournissent une connexion cellulaire).Il s’agit de fournir de la connectivité aux populations touchées par des catastrophes naturelles ou de combler une zone blanche lors d’un événement ou d’un spectacle. La 4G est une possibilité par tant d’autres. Telstra imagine potentiellement pouvoir connecter ses drones par satellite en y intégrant une antenne dédiée.

 

 

Telstra veut fournir une solution robuste

 

Selon Computer World l’un des drones exposés à la conférence Telstra Vantage à Melbourne était équipé d’une petite station de base capable de gérer 128 appels simultanés. L’engin peut être équipé de trois cellules au maximum. Si un drone était connecté à une station de base au sol, il pourrait être utilisé pour gérer jusqu’à 4 000 appels simultanés.

Évidemment, la question est de savoir si un tel appareil peut fournir une couverture aussi performante qu’une antenne. Selon Telstra, une antenne de 35 mètres de haut peut couvrir 35 kilomètres. Un drone peut facilement atteindre plus de 100 mètres de haut, ce qui en théorie permettrait d’obtenir un rayon de couverture de 100 kilomètres. Telstra envisage de connecter ses drones en 5G à l’avenir.

 

Pour l’heure, l’entreprise australienne a mis au point un logiciel capable de contrôler une flotte de drones. L’idée est d’en faire une unité de recherche en cas de disparition d’une personne et ainsi aider plus facilement les forces de l’ordre. Ce projet intéressant devra recevoir l’approbation des autorités australiennes qui n’a pas encore rendu légal ce cas d’usage.

 


Cette publication a été adaptée par Cédric Giboulot pour les lecteurs de Centraledrones.com. Le blog de Centraledrones est une sélection des meilleures articles concernant l'aérien, les sous marins, et les drones terretres sur le web.

 

 

Please reload

Course de drones : qui de l'IA ou de l'Homme a gagné ?

December 19, 2019

1/8
Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive

CENTRALE DRONES

Get the best by the best

Fuel your drone's passion...

CENTRALE DRONES