Vous ne regarderez plus jamais les oiseaux du même oeil...et êtes-vous sûre que c'est bien un oiseau?

October 21, 2018

Ces drones reproduisent 90% des mouvements d’un véritable pigeon. Idéal pour se fondre dans la masse et surveiller les habitants.

 

 

Un bec, des ailes, des plumes… ces drones sont si réalistes que même le plus avisé des “pigeon” s’y méprendrait. Le journal South China Post a enquêté sur l’un des joujous de la police chinoise, le “Dove”, soit le “pigeon” ou “colombe” en français.

 

L’engin volant porte bien son nom, en plus de son allure de volatile, il reproduit 90% des mouvements d’un réel pigeon.

 

Assez silencieux pour échapper à l’oreille humaine, il peut voler à 40 km/h pendant 30 minutes. Cependant, à l’inverse de ses “confrères” vivants, lui, est équipé de mini-caméras haute-définition, d’une antenne GPS, d’une unité de contrôle à distance et d’une connexion satellite à la base de données des forces de l’ordre.

 

 

 

Mais tout ça pour quoi ?

 

Le journal hongkongais, assure qu’une bonne trentaine d’agences militaires et gouvernementales utilisent ces engins depuis quelques années pour surveiller la population.

 

Seraient tout particulièrement surveillées, les provinces aux alentours des frontières avec les pays voisins. Parmi elles, figurerait la région autonome ouïgoure du Xinjiang, à l’ouest de la Chine, abritant une importante population musulmane qui fut longtemps considérée comme séparatiste.

 

Cette surveillance accrue s’inscrit également dans le programme classant socialement la population chinoise d’après les incivilités.

 

Les plus mal notés seront interdits de voyager à l'étranger, de louer ou d’acheter une maison et d’emprunter les transports publics. Une mesure entrée en vigueur le 1er mai et qui devrait pleinement prendre effet en 2020.

 

De leur côté, les autorités du pays ont confirmé avoir utilisé ces drones-pigeons tout en minimisant leur étendue.

 

Une affirmation appuyée par Yang Wenqing, une spécialiste de l'opération “Colombe”, mais qui, d’après elle, a “le potentiel pour être utilisée à plus grande échelle dans le futur”.

“Elle présente d’importants avantages qui lui permettent de répondre aux besoins des secteurs militaire et civil en matière de drones” ajoute-t-elle.

 

Concrètement, l'idée est de développer des drones se rapprochant toujours plus des caractéristiques biologiques de certains êtres vivants ainsi indétectables par les humains et les radars.

Si le “Dove”, sans système anti-collision, reste vulnérable aux accidents, son concepteur, interviewé par des universitaires chinois, a assuré qu’il pourra “bientôt voler en formation complexe et prendre des décisions seuls en altitude”.

 

 

Cette publication a été adaptée par Cédric Giboulot pour les lecteurs de Centraledrones.com. Le blog de Centraledrones est une sélection des meilleures articles concernant l'aérien, les sous marins, et les drones terretres sur le web.

 

 

 

Please reload

Nouvelle réglementation européenne des drones pour 2020

March 8, 2020

1/8
Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive

CENTRALE DRONES

Get the best by the best

Fuel your drone's passion...

CENTRALE DRONES