Le drone de Nivitec repère les victimes d’avalanche

En lice pour le prix de la BCVs, Nivitec qui développe un drone de détection de victimes d’avalanche.

 

Pourquoi ne pas utiliser un drone pour faire de la recherche en cas d’avalanche? C’est de cette idée simple qu’est née la start-up Nivitec, portée par Vincent Bontempelli, Jonathan Michel et Stéphanie Ferreira.

 

Les trois fondateurs ont d’abord approfondi ce projet dans le cadre de leurs études, puis, ils se sont lancés professionnellement en septembre dernier. «Concrètement, nous cherchons à intégrer la technologie DVA, qui détecte les victimes avalanche, sur un drone professionnel afin qu’il trouve les victimes, portant un émetteur, à l’aide d’un algorithme de recherche optimisé», décrit cette dernière.

 

 

 

Augmenter les chances de survie des personnes ensevelies

 

La plus-value évidente de cette invention est un beau gain de temps, par rapport à une recherche humaine, entrainant l’augmentation des chances de survie des individus ensevelis. Les atouts du drone, par rapport à une recherche au sol et manuelle: son habileté à survoler sans contrainte un lieu d’avalanche, sa rapidité de calcul, la détection simultanée de multiples victimes et la réduction des risques encourus par les sauveteurs. «Dès l’alerte lancée, notre engin pourra se rendre rapidement sur place. Il détectera ainsi un maximum de victimes avant même l’arrivée des sauveteurs», explique Stéphanie Ferreira. La jeune entreprise vise une double clientèle: les domaines skiables et les sociétés de secours héliportés.

 

Cette publication a été adaptée par Cédric Giboulot pour les lecteurs de Centraledrones.com. Le blog de Centraledrones est une sélection des meilleures articles concernant l'aérien, les sous marins, et les drones terrestres sur le web.

 

 

Please reload

Course de drones : qui de l'IA ou de l'Homme a gagné ?

December 19, 2019

1/8
Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive

CENTRALE DRONES

Get the best by the best

Fuel your drone's passion...

CENTRALE DRONES