L’usage des drones lors des fêtes serait «disproportionné»

L’usage de drones par la police durant les fêtes pour contrôler le respect des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus serait « disproportionné », estime le Collège des procureurs généraux, qui présente sa circulaire mardi.



L’usage des drones par la police pour détecter et chasser les infractions corona, « c’est non », a détaillé Ignacio de la Serna, procureur général de Mons en Belgique..

Cela ne serait « pas proportionnel à la gravité des infractions recherchées », jugent les procureurs généraux.



« Tout PV dressé à partir d’une infraction constatée par drone sera classé sans suite », a-t-il précisé.


Leur usage est par contre autorisé « à des fins administratives, pas judiciaires », pour contrôler un espace public, comme une rue commerçante ou un parc, et vérifier par exemple qu’il n’y a pas trop de monde.




Cette publication a été modifiée et réécrite au format par Cédric Giboulot pour les lecteurs de Centraledrones.com.

Le blog de Centraledrones est une sélection des meilleures articles concernant l'aérien, les sous marins, et les drones terrestres sur le web.



Recent Posts
Archive