Premier tour de piste pour le drone de combat Loyal Wingman de Boeing

Destiné à supporter les avions de chasse de l'armée australienne, le Loyal Wingman a effectué sa première sortie sur le tarmac.


Premier tour de piste pour l'avion sans pilote de Boeing, le drone turbopropulsé construit pour la Royal Australian Air Force.

L'appareil, qui mesure 11,6 m de long et dispose d'une portée de 3704 kilomètres, a effectué des tests d'accélération sur pistes préliminaires à un test de vol, dont la date n'est pas connue.

Australie a investi 25 millions d'euros dans ce projet destiné à être commercialisé

Il s'agit du premier d'un des trois prototypes qui servira de base au Boeing Airpower Teaming Systems (ATS), autre nom de l'avion Loyal Wingman.

Cet avion est une commande du principal client de Boeing, l'armée de l'Air Australienne, qui a investi 40 millions de dollars australiens dans ce projet (25 millions d'euros).

Il pourra être commercialisé pour répondre à une demande mondiale de la défense aérienne. Outre ses capacités de protection des avions de chasse, l'appareil peut également réaliser des missions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance, couplé aux appareils P-8 Poséidon et le E-7 Wedgetail.

Le Loyal Wingman est le premier avion militaire conçu et fabriqué en Australie depuis plus de 50 ans.


Cette publication a été modifiée et réécrite par Cédric Giboulot pour les lecteurs de Centraledrones.com.

Le blog de Centraledrones est une sélection des meilleures articles concernant l'aérien, les sous marins, et les drones terrestres sur le web.